Carine Level
Cabinet de Psychothérapie et d'Hypnose
Ericksonienne à CHELLES - 06 52 53 27 67
Carine Level
Cabinet de Psychothérapie et d'Hypnose
Ericksonienne à CHELLES - 06 52 53 27 67

A coeur ouvert

Chers tous,

Je suis ravie de vous retrouver après cette période estivale, j’espère que vous avez tous passé un très bel été ! 

Peut être avez vous repris le travail, ou n’allez vous pas tarder : c’est souvent une période délicate à aborder, et la reprise peut souvent s’avérer quelque peu « violente » ou tout du moins bousculante.

Je vous propose de prendre un moment pour aborder ensemble cette situation délicate que nous traversons tous à différents degrés !

 

Enfin les vacances !

Il y a quelques semaines en arrière, nous attendions les vacances avec impatience :

tous ces efforts tout au long de l’année, ces contraintes, ces conflits, ces objectifs souvent inatteignables, ces horaires infernaux, les temps de transports aléatoires, ces moments inconfortables où nous sommes tenus de nous dépasser, assumer plus de responsabilités, composer avec des collègues ou des clients irascibles, entre autres difficultés, ont fait que nous avons traversé l’année cahin-caha en apnée avec en visée la coupure estivale salvatrice de l’année...

 

Nous y sommes enfin !!!

Avec ces quelques semaines devant nous pour tout oublier, tout lâcher, et pour nous ressourcer, cette coupure de l’été étant destinée à nous rebooster à bloc pour pouvoir affronter à notre retour ce monde de brute qu’est parfois celui du travail.

Arrivés en vacances, nous sommes dans un état de vide intérieur abyssal, un peu comme si nous étions un accu complètement à plat qui nécessite d’être installé sur son support pour faire de nouveau le plein d’énergie avant de pouvoir être réutilisé et fonctionner normalement.

Alors pendant que nous nous rechargeons enfin en nous reposant ou en visitant, nous lâchons, sans nous en rendre compte, un dispositif de protection que nous avons mis en place au cours de l’année ...

 

Un dispositif redoutable

Ce dispositif ressemble à s’y méprendre à une armure que nous portons au quotidien tout au long de l’année et qui nous permet d’encaisser les coups sans trop faillir.

Celle ci est censée nous permettre de tout supporter, de moins sentir, de ne pas avoir trop mal si on prend un coup, d’être moins agressé par l’environnement, les autres, de paraître fort, de ne pas trop voir (pas très pratique de bien voir avec un heaume sur la tête LOL), et qui plus est, elle retient parfaitement à l’intérieur toutes nos émotions telle une boîte de conserve.

Alors enfin au calme, bien à l’abri en vacances, mais tout de même empêtrés par cette armure pesante franchement peu pratique pour aller nager ou faire du sport, nous nous empressons d’en enlever chaque partie : gantelets, genouillères, plastron, cuissards, heaume...

Jusqu’à ce que nous finissions par ENFIN redevenir libre (ou presque) de nos mouvements !

D’ailleurs en même temps que nous regagnons notre souplesse, nous retrouvons notre sourire, notre joie de vivre, nous nous lâchons en quelque sorte !

Nous pouvons même étonner notre entourage qui nous trouve particulièrement drôle et agréable alors que trop souvent nous paraissions préoccupés, sérieux et graves...

D’ailleurs, c’est à ce moment que nous prenons conscience à quel point nous aimons être ce « nous » là, et du contraste avec le « nous » du reste de l’année, dont le corps et l’esprit nous semblent si tendus, rigides et douloureux parfois, nous faisant singulièrement manquer de sens de l’humour.

Je vous l’affirme, notre inconscient est à ce point puissant qu’il a littéralement créé autour de nous la rigidité et même le poids de cette armure que nous ressentons comme si nous partions en guerre !

Le travail de l’inconscient étant de nous protéger à tout prix, d’assurer notre survie, il créé pour nous toutes sortes de compensations créées dans un premier temps au niveau psychique qui finissent en général par se faire ressentir au niveau corporel.

 

Demandez !

C’est là que je vous propose un temps d’arrêt, l’occasion pour nous de nous poser quelques questions, et peut être la toute première :

Comment puis-je me débarrasser de cette armure ?

Très certainement que la première réponse qui nous vient est « en n’ayant plus besoin de lutter contre notre environnement extérieur ».

Parfait, alors je vous invite à  vous poser les  questions suivantes :

Quelles seraient les conditions favorables qui me permettraient d’ aller travailler sereinement ?

De quel environnement ai-je vraiment besoin ?

Quelle pratique me rendrait heureux(se) au quotidien ?

Comment puis je me libérer des contraintes actuelles ?

Quels sont les mensonges que je me raconte aujourd’hui et que je ne veux pas entendre sur cette situation ?

A qui ai je cherché à faire plaisir en choisissant ce métier/activité ? Est ce vraiment à moi ? A mes parents ? A qui d’autre ?

Quel métier puis je exercer pour que mes valeurs soient respectées ?

Quel métier puis-je exercer pour que mon équilibre personnel soit respecté ?

Quel métier puis je exercer pour pouvoir avoir suffisamment de disponibilités pour prendre vraiment soin de moi et de ma famille ?

Quelle activité puis-je exercer qui me permettrait de gagner confortablement ma vie ?

Si je n’avais aucune contrainte, aucun risque, aucune peur, quelle action, quel changement mettrais je en œuvre vraiment ?

La liste des questions est infinie, mais je me les suis posées, et je suis obligée pour ma part de reconnaître que parfois j’ai pu m’éloigner de mes envies profondes, de mes objectifs, et qu’il m’est régulièrement nécessaire de faire des réajustements pour m’assurer de continuer à m’épanouir au travail.

Alors de nouveau je vous invite à vous les poser, et laissez la vie vous répondre, ne cherchez pas forcément une réponse immédiate, logique, intellectuelle, analytique, posez juste des questions, la réponse arrive !

Accueillez là :-)

Elle peut arriver sous plusieurs formes, prises de consciences, opportunités soudaines, synchronicités, rencontres avec des personnes qui font vraiment ce qu’elles aiment, articles de journaux, émissions, bref, cela peut venir de partout !

Alors regardez, questionnez, écoutez, accueillez, faites de nouveaux choix et agissez !

C’est l’occasion pour nous tous de corriger ce qui peut ou doit l’être, de manière à ne pas passer à côté de notre vie.
Nous passons tout de même 8h par jour en moyenne à travailler, alors autant que cela nous apporte l‘épanouissement !

Chaque été l’opportunité nous est offerte de nous retrouver et de corriger notre trajectoire, à condition de bien vouloir écouter, observer, et reconnaître notre vérité.

Bien entendu, chacun fait ce qui lui est possible, à sa mesure, je ne dis à personne de tout changer, de tout mettre à la poubelle, mais juste avant de remettre votre armure, si c’est votre choix, de commencer à reconnaître la vérité pour vous, de la regarder en face, et de questionner.

Peut-être cela va t’il amener un changement maintenant, ou plus tard, peut importe quand, car ce sera toujours au bon moment pour chacun.


Cela s’appelle ETRE EN CONSCIENCE.
Et cela nous permet de choisir notre juste voie pour ETRE PLEINEMENT NOUS !

Excellente rentrée à tous !

Chaleureusement

Carine

 


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion